Juillet 3, 2018
Juillet 3, 2018

Faites le bon choix sur votre nouveau Système de Revenue Management

Par Florian Montag , Co-fondateur @ Hotelhero

Le revenue management est toujours un sujet chaud dans l’industrie hôtelière. Il existe actuellement une multitude de nouveaux acteurs qui arrivent sur le marché, tous prônant avoir trouvé la sauce secrète pour précisément prévisionner le juste prix pour vos chambres.

Dans un monde aussi concurrentiel qu’aujourd’hui, les hôtels devrait utiliser des outils comme un RMS (revenue management system) pour les aider à construire leur stratégie de revenue. D’après une étude de Starfleet, les petits et moyen hôtels (30-100 chambres) jusqu’à un service partiel (pas de haut de gamme et luxe) ont connu une hausse de 7% en moyenne après l’implémentation d’un RMS.

 

Faire le travail préliminaire

Avant de penser à implémenter un nouveau RMS, vous devez vous assurer que le travail de base est effectué.

- Il est vital que votre RMS soit intégré avec votre PMS (property management system), channel manager ou CRS (central reservation system).

- Importer de la une donnée claire est crucial pour des prévisions de revenue précises. Il est plus important d’avoir peu de données claires que beaucoup de données faussées pour que le système fonctionne correctement.

- Avoir une personne spécialisée dans votre équipe est un vrai plus même si certains systèmes sont créés spécifiquement pour l’hôtelier qui n’a pas le temps ni les ressources d’avoir une veille perpétuelle sur sa tarification.

- Votre organigramme et le temps que vous êtes prêt à y consacrer détermineront quel type de système sera le mieux pour vous

- Construire une stratégie de revenu détaillée en incluant tous vos canaux de revenu. Vos objectifs doivent être clairs en se focalisant sur vos indices de performance les plus importants. (RevPar, GOPPAR, etc.)

 

Trois questions à se poser en sélectionnant votre RMS

 

1. Est-ce que la solution répond à nos questions de tarification?

Discutez avec vos équipes des problèmes principaux concernant la stratégie tarifaire et les questions qu’ils pourraient avoir. Construisez une liste de questions clair et assurez vous que votre nouveau fournisseur de RMS puisse vous aider à répondre aux questions majeures.

- De combien devrions-nous baisser/monter nos tarifs pour un type de chambre sur un jour donné?

- À Combien de jours dans le futur pouvons-nous prévisionner?

- Combien de groupes et quelles tailles de groupes devrions-nous accepter sur un jour donnée?

- Combien devons nous facturer sur du “walk-in” (arrivée sans réservation)?

- Quelle devrait être notre fourchette tarifaire?

- Quels tarifs pour quels canal?

 

2. Comment l’outil est-il perçu par vos équipes et répond-t-il à vos besoins?

Pendant la démo et l’analyse des fonctionnalités de l’outil, assurez vous que les membres de votre équipe qui utiliseront le système au jour le jour se sentent à l’aise avec le système. Ce n’est pas seulement un beau design d’interface et des fonctionnalités poussées qui doivent faire votre choix. Certains revenue managers préfèrent avoir un outil très complexe quand d’autre préfèrent automatiser la plupart des procédures et faire confiance au RMS.

 

3. Le fournisseur présente-t-il des références crédibles?

Parlez avec des utilisateurs actuels de la solution et posez leur les bonnes questions. Les meilleures références sont celles qui présentent le même profile que votre établissement.

- Pourquoi ont-ils choisi ce système?

- Quels sont leurs expériences avec le système

- Comment est l’assistance? (24/24, gestionnaire de compte)

- Quels sont les meilleures fonctionnalités et celles manquantes?

Le plus important est de savoir s’ils ont vu une claire amélioration dans leurs indices de performance et sur leurs finances.

À Propos de l'auteur

Florian est co-fondateur d'Hotelhero et diplômé de l'École Hôtelière de Lausanne. Passionnée par l'hôtellerie, l'excellence de service et la technologie, notre équipe est fondée sur la conviction que les hôtels indépendants et petites chaînes devraient tirer parti de la technologie pour le meilleur.